Logo Edgar écrit en lettres majuscules
[wpml_language_selector_widget]

Peinture des avions : Plus qu’une question de couleur

Avion Boeing 777-300Er sur le tarmac avec sa peinture reconnaissable.

La peinture des avions est bien plus qu’une simple question esthétique. Elle incarne l’identité et la stratégie de marque des compagnies aériennes. Au-delà de l’aspect visuel, elle influence des aspects pratiques tels que le poids et les coûts d’exploitation des avions. Dans cet article, nous explorons comment les choix de peinture impactent à la fois l’image de marque des compagnies et les performances techniques de leurs flottes.

L’impact de la peinture des avions sur l’identité des compagnies aériennes

Le phénomène du « Blanc Euro »

Au début des années 70, un style spécifique de peinture d’avions a commencé à émerger en Europe, en particulier avec des compagnies aériennes telles qu’Air France et la défunte compagnie UTA. Ce style, surnommé « Eurowhite » ou « Blanc Euro », se caractérise par un fuselage majoritairement blanc avec des logos et le nom de la compagnie apposés stratégiquement. Ce design est largement apprécié pour sa simplicité et son élégance.

Cependant, cette tendance a également rendu les avions plus difficiles à distinguer les uns des autres. Cela a mené à un paysage aérien où les avions des différentes compagnies semblent redondants et uniformes. En Amérique du Nord, des compagnies comme Air Canada, WestJet et Air Transat ont également adopté cette tendance, malgré la difficulté accrue à reconnaître les avions à distance.

Avion Boeing 787-9 d'Air Canada survolant les rocheuses avec sa peinture blanche et noire.
Air Canada est un bon exemple de peinture de type « Blanc euro » ou « Eurowhite » en anglais. Crédit photo : Air Canada

Distinction et reconnaissance instantanée

Face à ce défi d’identité, une tendance de retour à des couleurs vives et à des designs audacieux émerge, surtout parmi les compagnies aériennes à bas coût. Des compagnies comme Spirit Airlines et Southwest Airlines ont adopté cette approche pour se démarquer. Ces compagnies optent pour des avions entièrement peinturés avec des motifs accrocheurs pour se démarquer nettement de leurs concurrents. Cette approche rappelle les campagnes audacieuses de Braniff International Airways dans les années 60, qui proclamaient la fin de l’avion ordinaire avec des avions très colorés. Aujourd’hui, la distinction offerte par une livrée unique et immédiatement reconnaissable peut être un avantage compétitif significatif. Cela est particulièrement vrai dans un marché saturé.

Avion Airbus A321neo de la compagnie à bas-coût Spirit Airlines avec sa peinture jaune, devant un hangar gris.
Avec son jaune vibrant, les avions de la compagnie américaine Spirit Airlines sont très reconnaissables, peu importe s’ils sont au sol ou dans le ciel. Crédit photo : Spirit Airlines

La peinture des avions comme panneaux publicitaires volants

La peinture des avions ne sert pas seulement à identifier la compagnie aérienne. Elle transforme également les avions en panneaux publicitaires volants. Cette approche est régulièrement utilisée pour mettre en avant des partenariats, comme ceux avec Walt Disney World. Elle sert également à promouvoir des événements internationaux tels que les Jeux Olympiques ou la sortie de films. Cette stratégie permet aux compagnies de maximiser leur visibilité grâce aux avions qui se déplacent aux quatre coins du globe.

Avion Boeing 737-800 de WestJet au-dessus des rocheuses avec sa peinture du film Frozen, faisant la promotion de Walt Disney World.
En 2015, WestJet a peinturé un avion Boeing 737-800 aux couleurs du populaire film La reine des neiges (ou Frozen, en anglais) pour faire la promotion de Walt Disney World, en Floride. Crédit photo : WestJet

Considérations pratiques de la peinture des avions : Poids et coût

Implications techniques et financières de la peintures des avions

La peinture d’un avion n’est pas seulement une question esthétique. Elle a également un impact significatif sur le poids et les coûts opérationnels de l’appareil.
Une couche de peinture complète peut ajouter entre 600 et 1 200 livres au poids d’un avion. Cela influe sur la consommation de carburant et, par extension, sur les coûts d’exploitation. Le coût de peinturer un avion peut varier entre 50 000 $ et 200 000 $, en fonction de la complexité du design et du type de peinture utilisé.

Par ailleurs, certaines compagnies ont expérimenté avec des avions à métal poli pour éviter les coûts de peinture et réduire le poids supplémentaire. Cependant, cette méthode nécessite un entretien plus fréquent, comme le polissage triannuel. Elle n’a pas été concluante pour des compagnies comme Air Canada, qui l’a testée en 2005. De plus, en changeant son image de marque en 2013, American Airlines a décidé d’opter pour des avions peinturés, plutôt qu’en métal poli.

Avion Boeing 737-800 d'American Airlines.
Jusqu’en 2013, la peinture des avion d’American Airlines était majoritairement en métal poli, avec des lignes bleues, blanches et rouges.

Un avion blanc, en plus d’être visuellement attrayant, offre des avantages pratiques tels que la réduction de l’absorption de chaleur, diminuant ainsi les besoins en climatisation à bord et permettant des économies d’énergie. Ces facteurs doivent être pesés contre les bénéfices en termes de visibilité, de distinction et de reconnaissance de la marque.

Conclusion

La peinture des avions reste un élément crucial de la stratégie de marque des compagnies aériennes, jouant à la fois sur l’esthétique et les aspects pratiques de l’aviation. Choisir le bon équilibre entre ces facteurs peut aider une compagnie aérienne à se démarquer et à améliorer son efficacité opérationnelle, tout en créant une image de marque forte et reconnaissable à l’échelle mondiale.

Publié initialement le mai 3 2024.
Dernière mise à jour le juin 10 2024.
Catérogie(s) :Image de marque

N'oubliez pas de partager cette publication !